03/07/2017

23-28 mai: Expé Sieben

Nous revoilà en Expé Sieben pour la deuxième fois en 6 mois,... :)

P5260689.JPG

Présents: Jean-Pierre, Ronald, Claude

P5250679.JPG

Targets: prospections, topo d'une petite cavité, descente dans le réseau

Malgré la grande quantité de neige encore présente sur le plateau, nous avons gardé nos objectifs.

Topographie très humide et froide pour le premier jour.

P5270053.JPG

Balade et repérage pour le second jour car la fonte des neige brutale nous a fait craindre une crue, une grand puits arrosé et des chute de glace et pierres.

P5270027.JPG

 

Le troisième jours, nous descendons dans le réseau par le Z49,..  très prudemment vu les conditions.  

P5270041.JPG

Nous tentons d'éviter les rivières au maximum pour ne pas nous faire rincer; et quelques photos sympa du réseau,..  

P5270072.JPG

Essai du réchaud au bivouac en vue de pouvoir survivre plusieurs jours lors de la prochaine expé,..

P5270095.JPG

Bonne ambiance,..  content de renouer avec les grands fonds:)

P5270111.JPG

Prochaine expé: probablement en septembre?

Claude

 

 

11/04/2017

Réunion HRH 2017

La réunion de la HÖHLENFORSCHERGEMEINSCHAFT REGION  HOGANT (Société de recherche spéléologique région Hogant) s’est tenue, comme d’habitude au Sport Hôtel de Habkern (CH - Bern) ce 25 mars 2017.

C’est une réunion de coordination entre tous les groupes travaillant sur la région du Hogant.

 

Les quelques 19 participants parmi lesquels Claude et Jean-Pierre(les 2 seuls belges) qui représentaient le GIPS ont fait le point des explorations en cours dans les différentes cavités des massifs de la Schrattenfluh, du Hoghant, des Siebenhengste et du Niederhorn dans le but d'actualiser leurs connaissances générales de la région. Ils ont aussi été tenus au courant de l'évolution des travaux scientifiques qui ont pour base cette région.

Un des buts de la HRH est d'archiver tous les travaux et découvertes. A cet effet, des responsables sont désignés pour chaque cavité, ceux-ci transmettant les informations à l'archiviste central. En ce domaine, c'est la HRH qui, au niveau national, est la mieux organisée.

 

Participants.jpg

L'état d'avancement des prospections de surface dans les différentes zones a été survolé. Ainsi, les méthodes de travail utilisées permettent d'envisager un répertoire très précis du cadastre des cavités répertoriées.

 

La publication de tous les résultats d'exploration est prévue. Si certains dossiers sont quasi prêts à être publiés, d'autres demandent, vu la densité du cavernement dans certaines zones, énormément de temps de préparation.

 

Comme dans toute association, les comptes ont été présentés. On a aussi parlé de la nouvelle règlementation en matière de circulation et de parking à la Chromate et à Alpiglen.

Il a été proposé de créer un groupe de travail pour voir comment mettre Toporobot à jour, ce qui sera un énorme travail.

 

Le problème du respect des zones d’exploration a également été abordé. Jean-Pierre a rappelé les us et coutumes du code déontologie de l’UIS qui est respecté par toutes les fédérations dont la SSS. Ce respect est aussi est aussi important au niveau de la sécurité et de la responsabilité du matériel mis en place par chaque équipe dans « sa » cavité. Le message est bien passé et semble avoir été compris.

 

Un rapport détaillé de la réunion nous sera adressé.

 

Il nous reste maintenant à reprendre nos explorations.

 

Ajoutons que la section locale de la SSS compte organiser la prochaine réunion nationale à Interlaeken.

Le soutien des membres de la HRH a donc été sollicité. Le GIPS a marqué son accord. Nous pourrions par exemple équiper le Z15 et en organiser la visite.

                                                          

J-P BARTHOLEYNS

07/04/2017

L’EXPLO LAOS K17 est de retour

L’expédition Explo Laos K17 a tout récemment défrayé l’actualité spéléologique européenne.

 DSC05146REC.jpg

En fin d’expédition, sur le retour vers la ville, les membres de l’équipe K17 Poljé dont Jean-Pierre s’est fait arrêter sur la piste et encadrée jusqu’au qu’au poste de la police touristique de la ville de Thakhek – Laos. Leur matériel technique, ordinateurs, appareils photos, les 4 x4 loués à AVIS et les passeports ont été saisis par le chef de la police touristique de la Province de Khammouane.

 

Quelle équipe!.jpgLes raisons invoquées étaient que les permis obtenus moyennant rétributions via le tour opérateur lao Green Discovery n’étaient pas valables ! Ils n’auraient autorisé que la visite de grottes et non leur exploration. Mais comment savoir puisqu’ils sont uniquement rédigés en lao. L’invocation de cette raison est d’autant plus étonnante que c’est la 17e expédition qu’Explo Laos (http://www.explo-laos.com/Explo-Laos/Accueil.html) organise dans cette province avec des permis à chaque fois obtenus, entre autres, des autorités touristiques via Green Discovery. Elles savaient donc pertinemment bien ce que nous faisions.

Autres raisons invoquées : la destruction du milieu naturel suite aux forages de la roche pour planter nos goujons et le réveil des esprits des grottes suscitant la peur des villageois qui ont vu des lumières se déplacer, en pleine nuits, sur la falaise où s’ouvrait le porche d’une grotte.

 


DSC05155REC.jpgTout est finalement rentré dans l’ordre après quelques jours d’intenses discussions et grâce à l’efficacité de l’Ambassadrice et du Consul de France à Vientiane qui avaient été alertés par les Ministères des Affaires étrangères français et belge.

Au-delà de ces péripéties « diplomatiques » les résultats obtenus sont à la hauteur des espérances des participants. L’équipe K17 Poljé qui regroupait le top de la crème de la crème de la spéléo a exploré et topographié plus de 9 kilomètres de nouvelles galeries, réalisé des escalades « pas données » en cheminée sur 60m qui débouche dans une belle galerie et de 120m en falaise pour atteindre un immense porche.

Vous trouverez tous les détails de l’expé sur le Blog K17 : http://explo-laos.com/blog/

 

Soulignons aussi l’exceptionnelle ambiance entre les 10 participants de cette équipe soudée entre lesquels les plaisanteries n’ont pas arrêté de fuser.

 

Prise-de-relevés-topographiques.jpgL’épisode 2017 est terminé mais voilà de quoi souder l’équipe pour un nouvel épisode de découvertes et de plaisir en 2018. A peine rentrés, K18 est donc déjà sur les rails…

 

P1050372.jpg

Jean-Pierre Bartholeyns

23/02/2017

EXPLO-LAOS 2017

Jean-Pierre participe cette année à l'expé K17 de EXPLO-LAOS au Khammouane.

Si vous voulez en savoir plus sur cette expé, ses objectifs, baver un peu en voyant où ils vont mettre les pieds et suivre leurs pérégrinations, tout est sur leur blog en suivant ce lien: 

http://explo-laos.com/blog/

03/01/2017

Expé Sieben - 11-14 Nov 2016

Une expé sportive comme nous n'en avions plus connue depuis des années,...

Présent: Olivier, Brice, Thomas, Ron, Claude

Départ de Bruxelles jeudi 10 novembre au soir, retour lundi 14 au soir. 

PB110046.JPGPB110054.JPGLes objectifs étaient de descendre inspecter le grand puis (Z49-Manneken-Pis) faire l'inventaire du bivouac et suisser les membres non-initiés.  Le but final étant bien sûr de pouvoir reprendre des explorations post bivouac dans les prochains mois avec une équipe solide,...

Nous n'avons pas eu de chance: départ de Bruxelles très tard en raison du trafic, demi-tour pour récupérer un GSM,...  arrivé vers 3h du mat à Mulhouse: dodo au Formule 1.


PB120065.JPGPB120092.JPGNous étions néanmoins confiants pour le lendemain: nous devions arriver à Alpiglen vers 14h puis quelques heures de marche,...  Et bien non: il y avait tellement de neige que nous ne sommes même pas arrivé au terminus hivers!!  Dans ces conditions, il était évidant que nous mettrions du temps pour arriver au refuge et que nous devrions bivouaquer quelque part,... 

Il nous a fallu 3h (sans pause!) pour arriver à Alpiglen!!! On y a trouver une grange pour bivouaquer,..

Le lendemain: Départ 9h, arrivée à 15h au refuge avec moins d'une heure de pause!  

PB120119.JPG

Ma pire montée!! 6heures de raquettes dont moins d’une heure de pause pour ne faire qu’une partie de la montée hivernale,..

PB130127.JPG

Dans ces conditions, vu la fatigue, il n'était pas prudent de descendre dans le réseau dans la foulée,..

Ce n'est donc que dimanche matin que nous montons le lapiaz pour faire découvrir notre gouffre.

Equipement de l'entrée, descente des premiers puits et,... surprise,... Les équipements ont changé!  Une corde noire descend dans le grand puis.  Elle n'est pas raccordée à la vire, vire dont l’équipement a aussi été modifié.

PB130143.JPG

Après qu’Olivier ait enfin réussi à rejoindre la vire, il est 11h du matin, la veille de rentrer en Belgique.  Olivier et Claude sont pendus à la vire, par une température glaciale,...  Ils décident que cela vaut plus la peine de descendre.

PB130146.JPGPB130164.JPGThomas et Brice décident qu'ils ne sont pas venus pour rien.  Ils descendent dans le néant.  les lumières deviennent plus petites 120 m plus bas,..

Ils ne réapparaîtront que vers 21h! Ne connaissant pas le chemin exact, ils ont perdu un peu de temps mais ils ont atteint le bivouac !!  Chapeau à eux !

PB130186.JPGPB130199.JPGL'objectif initial était de faire l'inventaire du bivouac afin de pouvoir relancer les futures exploration.  C'est donc chose faite.  Les expés vont donc pouvoir recommencer.

Next steps :

PB130170.JPG

Ce 25 mars, nous auront une réunion avec nos amis suisses.  Nous pourrons envisager ensemble les prochains objectifs.  Une des discussions portera entre autre sur les nouveaux logiciels topos.  C'est essentiel car nous avons été bloqués pendant plusieurs années par le manque de visibilité du réseau.  



PB130189.JPGA quand la prochaine expé??PB130138.JPG

04/03/2016

NLICEP 2016 : 3e épisode - En plein travail…

P1090577web.jpg_DSC2198web.jpgLe petit hameau du barangay (village) de Nanguilatang qui nous accueille et dont deux conseillers ainsi que le policier sont nos guides locaux et escortes ne compte que 400 habitants. C’est en quelque sorte la lumière du jour qui y régule la vie  Il est donc très calme même si les maisons sont très proches les unes des autres. Il commence à s’animer vers 6h du matin et tout redevient calme vers 19h30 - 20h. Les derniers à se coucher c’est évidemment nous puisque nous complétons chaque soir la Synoptic list, le Diary et les topos, tout cela dans le plus grand calme. Les seuls chahuteurs sont les chiens qui se mordent la queue et les chats qui gambadent sur les toits en tôles.


Ce 8 février on est vraiment entré dans le vif du sujet puisqu’on a réellement mis pied dans le collecteur. A ce jour nos 3 équipes ont déjà levé 1902m de topo en 3 jours.

Le point du jour, plus noirs qu’en grotte: Helmut qui avait pris froid la veille sur le chemin du retour est resté au lit toute la journée.

P1110804web.jpgEt le clou du jour ! : Après le repas Jean-Pierre marche sur un gros clou (5mm de diamètre) qui dépasse d’un longeron qui traîne au bord du passage le plus fréquenté entre la maison et la route. Il traverse la semelle en caoutchouc rigide de sa tong et lui perce profondément le milieu de la plante du pied à 3 cm des orteils. Désinfection immédiate et pose, à titre préventif, d’une crème anti-inflammatoire mais aussi, ce qui est plus important, cicatrisante. On se demande comment cela n’est pas arrivé à quelqu’un d’autre avant car les villageois, leurs enfants et nous empruntons ce petit passage pour aller vers les maisons des dizaines de fois sur la journée et certains locaux même souvent pieds nus !

Le 9 au matin, petite rougeur d’un centimètre de diamètre autour du point de pénétration du clou. La plaie n’est pas encore cicatrisée et poser le pied au sol est quand même très fortement douloureux. Désespéré, J-P doit se rendre à l’évidence que crapahuter pendant quelques 10h dans des chaussons en néoprène n’est évidemment pas l’idéal pour une guérison rapide... Il tiendra donc compagnie à Helmut dont l’état grippal ne lui offre pas d’autre solution que de rester au lit.

10/02/16


Chadi et Ronald poursuivent, la topo de l’amont (292,8m) du Réseau Odessa-Tumbali depuis le P13, l’entrée principale du réseau.

Carsten et Ranger partent attaquer la résurgence entre Tumbali et la principale résurgence que leur guide ne trouve pas parce qu’il ne la connaît pas. Carsten finit par la localiser grâce à son GPS sa connaissance de la carto et son analyse du terrain. Sur ces entre-faits, il perd son guide et son coéquipier du SMOC  qui se sont égarés. Il finit quand même par topographier 200m dont déjà

quelques 70m levés  précédemment par JPB mais aussi the Bathroom Cave (75m) et 48 vers l’aval depuis la connection Tumbali-Odessa.

Jean-Pierre, le vieux au pied troué, mord sur sa chique et reprend du service tout en clopinant. Déjà s’exclameront certains! Avec Ranulfo, ils gravissent la colline presque jusqu’à son sommet (plus de 250m) pour topographier les parois  internes, quelques 194,04m qui sont en fait celles du pourtour d’une grande salle effondrée : les «7 Chambers» et une autre petite grotte : la BFD Kweva (99,36m).

Demain la journée devrait être plus productive puisque Carsten et Ranger devraient reçevoir les chambres à air demandées pour leur faciliter la progression dans l’amont inférieur du réseau où ils s’engluaient dans la vase jusqu’à mi-cuisse.

P1110751web.jpg11/02/16

C’est le grand beau… Soleil, ciel bleu mais de facto entre 32 et 37° et il nous faut marcher 4-5 km, plus d’une heure et demi en plein soleil, pour rallier la zone où s’ouvrent les grottes.

N’ayant encore reçu qu’une seule chambre à air, le programme est légèrement modifié. Pas de descente dans le réseau.

Carsten et Ranger (SMOC) vont donc prospecter la zone de la résurgence proche du village où nous logeons et qui ne fait, c’est maintenant certain, pas partie du réseau. Ils y dénichent une grotte où coule une rivière dont l’eau est bien plus froide que celle du réseau et qu’ils topographient sur 386m.

Les 2 autres équipes, Chadi-Ronald et Jean-Pierre-Ranulfo (SMOC) partent vers des grottes «sèches»

Ils topographient quelques 240m dans Abbenditan Kweva. Bartho, un peu en manque semble-t-il, lève aussi 184m dans l’aval de la grotte Bartolome. Qui, évidemment d’autre que lui, pouvait prendre cela en charge ?… Cette vaste galerie de 10-12m de large sur 8-10 de haut, hyper concrétionnée au point qu’on ne distingue plus un seul cm2 de roche calcaire ferait une excellente destination de visite dominicale puisqu’à seulement une heure de route en bus de Tuguegarao, la ville .

Helmut, qui n’a plus de fièvre depuis un jour, a enfin retrouvé sa verve et son humour. Il sera à nouveau sur/sous, le terrain demain.

Résultats actualisés : 4248 km topographiés…


Deux constatations 

- Notre progression dans le réseau Tumbali-Odessa s’avère plus compliquée que celle des anglais en 1992. En effet, si leur rapport, publié dans une revue anglaise, mentionne clairement la mauvaise qualité de l’eau -ils ont en effet, sans hésitation baptisé une galerie «Sewer» et une autre «Lower sewer»-  ils ne signalent jamais un envasement de la rivière.  L’envasement général des rivières serait donc la conséquence évidente de la déforestation exagérée au profit de l’implantation de la culture du maïs.

- Les trois d’entre nous qui avaient participé à l’expé de l’an dernier constatent que ce village est bien moins propre et respectueux de son environnement que les villages où ils ont logé lors de leur spéléo-trek de 51km entre Tabuk et Kalinga. Les champs de maïs, même très loin des hameaux sont jonchés de platics, cannettes, bouteilles et autres déchets. Il en est de même dans la rivière souterraine dont l’eau sent mauvais. Un véritable égout ! On y a même vu passer des couches culottes !

P1110746web.jpgLégende des photos

577 : ambiance sur le devant de la maison : jeepney en panne, longerons avec clous

198 : enseignement du levé topo aux membres du SMOC

746, 751 et 804 : Bartolome Cave

Jean-Pierre

15/02/2016

NLICEP 2016 : Début des activités

P1090520web.jpgLe 05/02/2016 nous accueillons à l’aéroport de Tuguegarao Carsten Ebenau (GER), Chadi Chakker et Ronald Sultanem (LEB). Nous chargeons le "jeepney", une jeep très long châssis, véhicule typique aux Philippines pour le transport en commun, avec tous les bagages et des provisions pour une semaine.

Nous sommes ensuite accueillis par l’Office du tourisme qui nous a préparé un agréable et sympathique lunch.

Après 35 km de route en gravier où seules les très fortes montées et descentes sont bétonnées (Ce n’est que presqu’à la fin du trajet que nous comprendrons pourquoi.), nous atteignons le «baranguy» (village) qui nous servira de camp de base.  Nous avons dû descendre du bus pour le pousser. C’est vrai que ses pneus qui n’avaient plus de bande d’accroche étaient un peu lisses… et ce n’est pas la saison des pluies !

P1090530web.JPGRapide installation dans la maison du Captain (Bourgmestre) de Nanguilatang où deux cuisinières prépareront nos repas du matin et soir.

Répartition des équipes et des objectifs.

Deux équipes topo indépendantes de deux spéléos auxquelles s’est joint un membre du SMOC attaquent une entrée verticale qui nous est indiquée comme l’entrée d’un grand réseau Odessa-Tumbali exploré en 1992 par les anglais… Ils y retournent le lendemain et après avoir tenté toutes les petites escalades, rampings et étroitures reviennent dépités. Même si ils y ont atteint une rivière de 2-3m de large sur 2 à 6 m de haut, l’amont et l’aval sans continuation ne totalisent que 508m.

Jean-Pierre constitue une troisième équipe avec quelques volontaires du SMOC qui souhaitent s’initier à la topo souterraine. Ils topographient un total de 240m dans les quatre petites grittes visitées. Avec certains les mêmes et d’autres, ils topographient le lendemain 498m dans quatre autres grottes. Ils ont le plaisir de mettre les pieds dans le collecteur du massif. C’est une rivière de 6 à 8m de large sur 5-7m de haut où coule une rivière d’un mètre de profondeur au fond très boueux dans lequel on s’enfonce de 20 à 80cm.

P1090558web.jpg

Pendant ce temps-là les autres membres du SMOC interrogent les locaux et font du repérage de surface.

Au total de nos deux premiers jours nous avons topographié 1402m. Et ce n’est qu’un début car notre équipe est bien soudée et hyper motivée.

 

Légende des photos

Le « jeepney » chargé est sur le départ

Problème sur la route

Creusement, à la machette, à quelques 300m de l’entrée d’un chenal de 12 cm de profondeur dans un gour pour faire baisser d’autant le niveau le niveau du plan d’eau en amont pour faciliter la progression.

 

Jean-Pierre

08/02/2016

NLICEP 2016 : C’est reparti…

Après des mois de tractations et de négociations, une NLICEP est à nouveau mise sur pieds.

P1090497web.jpgPrévue au départ sur une base de 12 spéléos de différents pays  des 3 continents, nous ne retrouvons finalement plus qu’à cinq. Ce sont principalement les conditions économiques qui ont fait fondre le nombre de participants. De toute évidence, elles ont eu raison de la détermination de nos amis et amies russes et brésiliens.

Le noyau de l’équipe se compose de 2 allemands (Helmut Steiner et Carsten Hebenau) ; de 2 libanais (Chadi Chaker et Ronald Sultanem) et d’un belge (Jean-Pierre Bartholeyns).

 

Comme l’an dernier cette expédition a obtenu le soutien financier de la Fédération Spéléologique Européenne. Notre demande a aussi bien été reçue par la COMEX de l’Union Belge de Spéléologie. La NLICEP 2016 est aussi, cette année patronnée par l’Union Internationale de Spéléologie.

 


Après un long voyage avec escale à Doha l’allemand et le belge se retrouvent à Manille où passent la nuit avant de prendre l'avion pour Tuguegarao, leur destination aérienne finale. Nous y ferons nos courses de nourriture et y passerons une nuit avant d'embarquer tout sur un véhicule 4x4 pour un village de la région de Penablanca où se situent les grottes que nous explorerons.

 

Après une heure de vol dont le départ a été retardé d'une heure suite à l'embouteillage de l'aéroport de Manille, nous voici à Tuguegarao.

Nida, la présidente du SMOC et notre contact sur place et son mari nous attendent à l'aéroport avec la camionnette et le chauffeur du petit Musée d'histoire de la ville que nous visitons. Ensuite nous avons été prendre le lunch dans un tout simple petit resto avec des tables sous des paillotes en  mais très sympa.  

Nous sommes alors retournés en ville pour faire les courses pour nous 5 pour une semaine dont 80 canettes de bière. J'ai dépensé une fortune : 6.500 non pas € mais PHP soit =/- 130€. Faut bien se réhydrater quand on sue (il y a déjà 30° ici) et il ne faut pas attendre que l'eau soit chaude pour le thé et qu'il refroidisse pour pouvoir le boire! 

P1090504web.jpgDemain lever puis départ pour le marché à 6h30 pour acheter légumes, fruits, riz, poisson etc.

Retour à l'aéroport pour accueillir les 3 autres et visite de courtoisie dans une administration qui nous accorde les permis. Puis départ en jeep 4x4 vers Penablanca par les petites routes et chemin de campagne...

Ce soir ils viennent nous chercher pour dîner ensemble avec, sans doute d'autres membres du SMOC, le club local.

 

Ignorant si il y aura Internet dans le village, je ne sais pas quand vous connaîtrez la suite mais cela deviendra, c’est certain bien plus spéléologique puisque nous commencerons par l’exploration et la topo de la rivière souterraine qui draine le massif calcaire.

 

Légende des photos:

- La grotte du musée

​- Chez le boucher

Jean-Pierre

02/12/2015

Expedition planning 2016: Cambodia (Stung Treng)

img_6903.jpgThe target is a limestone area about 15-20 km north of the provincial capital Stung Treng in NE Cambodia, not far from the Laos border.  It is situated immediately near the Mekong river. The limestone hills discontinuously stretch W-E  for about 15-20 km length at the western side of the river, with scattered smaller isolated hills in the west and larger hills closer to the Mekong. The hills  can easily be spotted at Google Maps. Minor outcrops of limestone can also be found east of the Mekong. Neil visited the smaller (western) limestone hills already and confirmed a number of caves there. The larger limestone mountains could not be reached yet.

 

There is national road no.9 coming from the town of Tbeng Meanchey (or Chhep) in the NW passing the target area in its south and leading to Stung Treng (crossing the Mekong). There are only few small settlements along this road. This road thus also can be accessed from Stung Treng in the SE.

 
The target area itself has no roads. It is covered with shrub and forest. Consequently, it will be necessary to hike with backpacks and to be prepared for prolonged camping. There may be smaller rivers to cross. No electricity in the field. The smaller hills in the west may be accessible during daytrips, but the larger hills further east near the Mekong won’t. The alternative access from the Mekong itself (by boat) will most likely end in swamp bashing with all supplies to be carried with us right at the start of the expedition which is probably a less favourable option. But I am open to suggestions.

 
tshstr.jpgThe idea is to hire at least one vehicle (with local driver) for the whole expedition on duty for the team, with one or two expedition members forming a “support team” staying with the car(s) and responsible for buying supplies when necessary and getting that to the exploration team(s) in the field. The support team would be exchanged so that everybody will experience the pleasures of working in the jungle. Depending on the situation we may need to form two or more field teams.


Location_Cambodia_ASEAN.svg.pngHaving a vehicle for the whole time would also enable the expedition to change to other unexplored karst areas in northern Cambodia in case there would not be enough work in the Stung Treng limestone. This would require some driving. I will have info at hand just in case. Having a car is also better for emergencies.

 

Meeting point will be Phnom Penh (exact meeting place to be determined). The expedition members should gather on the week-end 20th/21st February 2016 or shortly after, because 1-2 days will certainly be needed in the city for permit issues. From Phnom Penh we will go with 1-2 vehicles to the expedition area.

 

09/10/2015

Northern Luzon International Caving Expedition – Philippines - Janvier 2015

Petit montage par Jean-Pierre Bartholeyns qui testait une Gopro sur notre expé aux Philippines de l'hiver dernier.

20929347340_deecca4026_z.jpg

This unpretentious video gather chronologically some images memories of the unfolding of the international caving expedition organized in January 2015 in northern Luzon in the Philippines.
It also reflects the exceptional and warm hospitality met in all villages.

This expedition was conducted in two phases. The ascent from Tabuk on 51 km, of a valley of a large karst forest totally virgin of the Province of Calinga. The second in a vast cone karst in Santa Terisita in the Province of Cagayan.

www.youtube.com/watch?v=lGqZ6ddcJ-4

 

Marc 

28/09/2015

25 au 27 septembre - Gramat (lot-France), le LOT INTERNATIONAL CAVE DIVING CONGRESS

Du 25 au 27 septembre dernier se tenait, à Gramat (lot-France), le LOT INTERNATIONAL CAVE DIVING CONGRESS (http://licdc.org/). Il s'agissait d'un important congrès axé sur la plongée souterraine. J'avais le plaisir d'y être invité. Nous n'étions que deux belges présents

Les buts du congrès:

  • Favoriser la rencontre entre les plongeurs souterrains provenant de divers horizons, diverses cultures, diverses nationalités, et qui viendront échanger leurs expériences et leurs techniques
  • Présenter notre activité aux Lotois.
  • Traiter des problèmes de sécurité liés à cette activité.

licdc 2.jpgQuelques très chouettes conférences sur des expés lointaines: Patagonie, Nouvelle Zélande, etc. D'autres super communications sur des sujets pointus: la plongée en eau froide, le post-siphon, le secours…

300 plongeurs du monde entier avaient répondu présents ce qui a encore augmenté le niveau des débats et des tables rondes qui complétaient les interventions des invités.

Une soirée était consacrée à la présentation de notre activités aux habitants du coin. Important pour favoriser la bonne cohabitation.

Les autorités (département, ville, etc) soutenaient le congrès car, avec 10000 plongées par an dans ce seul département, l'importance des retombées économiques est devenue évidente, d'où le rachat de quelques vasques par le conservatoire du Lot (Cabouy, St-Sauveur, etc).

licdc 1.jpgBref: un très bel événement qui m'a aussi permis de revoir quelques amis: Rick, David, Laurent, etc.

Vivement la prochaine édition dans 2 ou 3 ans?!

Marc 

20/09/2015

Expé Sieben du 16 au 20/09/2015

Picture 077.jpg

Picture 014.jpgClaude, Virginie et moi sommes montés aux Sieben comme prévu. Malheureusement, le forfait d'autres participants nous a fait revoir nos ambitions à la baisse.  Nous avons tout de même pu faire du bon boulot puisque 3 trous souffleurs, dont « La Vache qui Pue », ont été torchés.

Pas de grands résultats, hélas, puisque tous queutent après un ou deux puits seulement. Nous prospectons aussi la zone au S-O de la « Vache qui Pue ».  Nous y trouvons 3 trous intéressants, mais qui, eux aussi, se terminent rapidement sur étroitures.  Cette zone reste à revoir cet hiver (trous souffleurs ?).  

Picture 026.jpg

Picture 007.jpgEn chemin, nous repointons/remarquons en bleu, quelques anciens trous : H1 , H3, 6., etc.

Corvée bois et ballade au Gemmenalp compléteront le programme de ce w-e plus que pluvieux.

On remet ça cet hiver !

Marc 

 

https://www.flickr.com/photos/20146835@N05/albums/7215765...

 

09/03/2015

Sieben 02/2015

DSC04282.JPG

Nous étions 6 sur le massif le w-e dernier (Laurent, Ron, Philippe D, Philippe VL, Claude et Marc). Trois objectifs à cette sortie hivernale: mettre en marche le nouveau poêle monté l'été dernier et prendre les mesures pour le futur récupérateur, finir l'isolation du chalet et aller revoir le gouffre Z96 découvert en septembre et dont nous avions entamé la désobstruction. En plus, évidemment, une bonne corvée bois était au programme.

DSC_0405.JPG

Si nous sommes montés sous un beau soleil le jeudi, il n'en est pas allé de même les jours suivants: brouillard, blizzard, tempête de neige. Nous avons été gâtés. 50cm de neige fraîche étaient tombés à notre départ le dimanche matin.

Malgré cela, nous avons pu mener à bien toutes nos missions logistiques, mais nous sommes restés sur notre faim coté spéléo. Le Z96, pourtant intéressant, n'a pu être retrouvé. Nous n'en avions pas la position GPS vu qu'il avait été repéré tout à fait par hasard au retour du deséquipement du Z48. Nous avons aussi  fait une courte sortie prospection entre deux bourrasques.

DSC04392.JPG

Une soirée dansante, avec dégustation de cocktails, a été organisée pour inaugurer notre nouveau chauffage. Ambiance chaude, torride même: -10° dehors et 21° dedans! L'engin a quelque chose du réacteur nucléaire!

Petit soucis avec la tronçonneuse et la batterie de l'installation solaire qui ont dû être redescendues pour réparation ou remplacement.

 

Vivement la suite!

Marc

12/02/2015

Dernier Round Philippines:

10945024_801443749927417_2069272561961831708_n.jpgVoilà, nous avons tiré nos dernières cartouches. Nous sommes cuits. Nous jetons l’éponge.

10801751_801839819887810_1703281653051089239_n.jpgNouvelle bonne journée aujourd’hui. Nous sommes retournés prospecter les forêts proches du barangay Aridowen. Cette zone avait été effleurée il y a une semaine, mais sans grand succès par manque de guides connaissant suffisamment l’endroit.

Aujourd’hui, avec l’aide Judy, Sherwin et Edison, nous avons mis la main sur 4 cavités. Deux sont dignes d’intérêt : Ari 9 et Ari 10. La première est une suite de salles aux plafonds très impressionnants tant ils sont concrétionnés.  La seconde est une superbe cavité qui ferait une belle classique en Europe.  La cavité débute par un amusant P7 en forme de cœur.  On atterrit dans une salle au sol encombré de blocs. De là, on atteint rapidement une autre salle, de 10 par 30m, bien concrétionnée.  On chemine entre les stalactites, on négocie quelques passages à peine surbaissés et on débouche dans une superbe galerie que l’on suit sur plus de 100m ; arrêt sur colmatage.  Si on ajoute à ce descriptif une belle colonie de chauves-souris et quelques araignées de belles tailles, on est définitivement en face d’une grotte attrayante.  Elle sera la cerise sur le gâteau de ces ultimes journées de crapahut.


10264885_801443396594119_3059295370005242414_n.jpgSur le chemin du retour, nous faisons un stop à la rivière pour laver le matériel. Ce soir, on trie, on range et on fête. Demain, nous reprenons la route pour Tuguegarao où nous ferons un stop d’une journée pour parcourir une rivière souterraine qu’on nous décrit de toute beauté.  Ensuite, Manille et avion le 30 pour Jean-Pierre et le 31 pour moi.  Helmut, pour sa part, retourne au Laos où il rejoindra une expédition française dans le karst de Khammouan.



10952855_801443283260797_3919208453311002030_n.jpg

Une belle aventure se termine.
Nous reviendrons, sans doute.

Le nouveau DistoX2 du GIPS a fait 1048 visées ! Au compteur : 7,7 km de topos : 4 km dans la province de Calinga et 3,7 km dans celle de Cagayan.  57 cavités ont été topographiées, photographiées et décrites.  Un rapport complet sera remis aux autorités qui comptent bien protéger ce patrimoine. Démarche ambitieuse dans un pays qui a bien d’autres chats à fouetter.  Un des buts est de développer une forme raisonnée d’écotourisme.  La ville de Santa Teresita organise d’ailleurs déjà un festival sur ce thème depuis quelques années et le coin commence à être apprécié par les amateurs d’oiseaux qu’ils peuvent venir observer ici tout à leur aise.

Marc

29/01/2015

Northern Luzon International Caving Expedition – Début de la fin: 26/01/2015

 

Aridowen Cave 0 - Rafael_Camargo-0562.jpg

Le temps passe, comme chaque fois, trop vite. A peine avons-nous pris nos marques que, déjà, les premiers départs s’enchainent. Ce matin, en effet, une bonne partie de l’équipe a quitté Santa Teresita pour rejoindre Manille, à 16h de route. De là, la plupart rentrent directement à la maison, en Allemagne, aux USA ou au Brésil. Quelques uns partent se détendre dans les îles du Sud pour quelques jours de repos bien mérité. Pour eux, fini les moustiques, tarentules et autres serpents.


DSCN3192.JPGNinisi 1 - Vandermeulen (2).JPGNous restons à 3, Helmut, Jean-Pierre et moi pour 3 jours de prospection dans la zone proche du barangay de Luga. Pas de grands réseaux attendus dans cette partie du karst local, mais il s’agit d’un engagement pris avec les autorités locales qui veulent avoir une vue globale sur le potentiel de la région, sur les zones à protéger et sur les cavités qui pourraient s’inscrire dans la politique d’écotourisme voulue par la mairie de Santa Teresita. Mais une surprise n’est jamais impossible sous terre.

Charcoal - Vandermeulen.JPGAu moment du bilan hier, nous en étions à presque 7 km de topos : 4 km dans la province de Calinga et 3 km, ici, dans celle de Cagayan.

On y retrourne demain!

Marc

27/01/2015

Northern Luzon International Caving Expedition – la suite

 

Banig Cave P3 Joey Abou Jawdeh.JPG

DSC08557.JPG

Fin de la première mi-temps de l’expé. Nous avons quitté, hier, les magnifiques montagnes de la province de Balbalan. Direction ? Le karst à cônes côtier de Santa Térézita. Pas mal de pluie ces derniers jours suite au passage d’un typhon (super, ça a emmerdé le pape, cet autre apôtres de l’intolérance). Les routes et sentiers sont dans un état pas possible.

Nous avons eu droit, hier, à un banquet de départ à Gawa An et à un autre, de bienvenue, à Santa Térézita. Grosses fiestas avec danses, chants et cochon grillé. Nous nous sommes installés dans le « disaster center » de la ville grâce à l’aide de la sympathique mairesse du lieu. Super accueil une fois de plus.

Rafael_Camargo-0405.jpg

Aujourd’hui, nous avons investi, en 4 groupes, le joli (et presque vierge) karst à cônes à 30 minutes de la ville. Les équipes rentrent et nous en sommes déjà plus d’un km de topo à l’heure où j’écris ces lignes !

P1000810.JPG

Par exemple, avec Joey et Chadi, nous avons exploré et topographié une belle rivière, Karkarato cave, et sommes ressortis dans la jungle de l’autre coté de la colline, 350m plus loin. A noter une salle, au milieu du parcours, après une voûte mouillante, peuplée de dizaines de tarentules de belles tailles.

Cela promet.

 

A suivre demain.

 

Marc

21/01/2015

Northern Luzon International Caving Expedition - Philippines

Après une dizaine de jours en montagne, nous profitons d’un jour de repos dans la petite ville de Gawa An. C’est aussi l’occasion de faire un premier bilan de cette expé dans le nord de l’île de Luzon.

DSCN2718.JPGDSCN2689.JPGL’équipe a été séparée en 2 groupes, au départ de Tabuk, afin de rentabiliser au mieux notre temps sur place et nous n’avons fait jonction qu’hier soir dans le petit village de Gawa.  Le massif que nous venons de traverser (51 km à pieds en pleine forêt tropicale pour l’équipe dont je faisais partie) est situé en face de la célèbre Sierra Madre.

En quelques chiffres, nous avons reconnu une douzaine de grottes dont plusieurs rivières souterraines très intéressantes. Nous en sommes à 5km d’explo (et de topo évidemment), souvent dans des réseaux très aquatiques. La dernière rivière explorée, Maayaayas, nous a vus remonter de cascade en cascade sur plus de 500m pour un dénivelé de 100m dans un collecteur de toute beauté. Certainement une de mes plus belles premières ; ce n’est pas souvent qu’on se fait des cascades de 20m en libre. Méritée d’ailleurs, vu les 3h de marche que l’approche de cette résurgence nécessitait, malgré l’aide super efficace de manieurs de machettes locaux.

Superbe ambiance aussi le soir, dans les campements ou les villages, où l’accueil a souvent dépassé tout ce que nous avons connu en expé ailleurs ; et nous voyageons tous beaucoup : concerts improvisés, danses folkloriques, banquet gigantesque dans un village perdu dans la forêt et qui compte 26 habitants au cours duquel nous nous retrouvons à danser au milieu de 200 personnes venues des villages environnant au son des gongs, l’instrument local. Inoubliable !

Il reste 15 jours d’expé ! Ce soir, c’est la fête. On s’y remet demain. A+ !

TRafael_Camargo-0403.jpgeam :

Philippines :

Reggie Wacas

Nelson Quintos

Jerry Jeronimo Randon

Germany :

Michael Laumanns

Helmut Steiner

Dominik Frohlich

Liban :

Joey Abou Jaoude

Chadi Chaker

Brésil :

Livia Medeiros Cordeiro

Rafael Camargo

Suisse :

                Roman Hapka

USA :

Nancy Pistole

Matt Olifant

Belgique :

Jean-Pierre Bartholeyns

Marc Vandermeulen

Photos : Rafael Camargo, Marc Vandermeulen

 

Marc 

05/01/2015

Expé Laos Décembre 2014 - Fin

DSCN2483.JPG

Voilà, après 3 semaines chargées, nous touchons déjà à la fin de cette expédition compliquée, mais efficace.

Finalement, le "plan B" aura été un succès. Nous avons pu topographier, explorer, reconnaître ou parcourir pas loin de 8kms de réseaux divers. Nous ramenons presque 4kms de topos de cavités vierges. Pas si mal donc.

 

Mieux encore, nous avons pris contact avec les responsable d'un village auquel appartiennent des chasseurs ayant repéré, il y a quelques années, une énorme grotte située à 3 ou 4h de marche dans la jungle. Ce sera évidemment un des objectifs de... l'an prochain.P1110725.JPG

Nous sommes tous redescendus en ville ce soir pour sécher, faire un peu de lessive et remettre le matériel en état avant de prendre, demain, pour la moitié du groupe, un avion vers Ventiane. L'autre partie de l'équipe poursuit sa route vers le Nord pour tenter de poursuivre 2 ou 3 cavités à peine entrevues en janvier dernier.

DSCN2543.JPG

Les autres, dont je suis, ont 2 jours pour finir de mettre au point l'expé aux Philippines qui démarre dans la foulée.

 

Dire que c'était bien serait mentir, c'était super. Beau pays, magnifiques cavités, super équipe et belles rencontres. Nous reviendrons!

DSCN2589.JPG

DSCN2526.JPGTeam:

D: Michael Laumanns (coordinator), Carsten Ebenau, Helmut Steiner, Dominik Fröhlich
Ru: Yulia Chistyakova, Irina Ermakova
USA: Terry Bolger
B: Marc Vandermeulen

Marc

Expé Northern Laos Karst Project décembre 2014 – Janvier 2015. Premières nouvelles du front

DSCN2429.JPGAprès des mois de préparation, l’expé dans la province du Xieng Khouang (Nord du Laos) a officiellement débuté le 19 décembre, avec l’arrivée des participants à Ventiane, la capitale. Nous démarrons de là pour rejoindre, en 16h de bus, par une abominable route de montagne, notre base avancée de Phonsavang, à quelques encablures de la célèbre Plaines des Jarres. Le lendemain, nous sommes opérationnels, enfin presque, car il reste à faire confirmer les permis obtenus de haute lutte cet hiver. En effet, dans ce paradis socialiste, aucune vraie liberté, comme il se doit.

Nous commençons cependant, en douce, les explos dès le jour suivant. Rapidement, nous dénichons 2 belles grottes fossiles et une vaste perte, Tham Nam, en jungle qui totaliseront 1km de topo. Nous visitons aussi une intéressante grotte-temple abritant un imposant Boudha doré. Comme souvent ici, les entrées de grottes ont aussi servi d’abris aux habitants victimes des bombardements assez excessifs de l’Oncle Sam (500 kg de bombes par habitant). Ainsi, l’entrée de Tham Nam est parsemée d’obus de mortiers rouillés, tandis que Tham Hong Mow a servi d’hôpital de campagne et renferme des montagnes de flapules de médicaments vides.

DSCN2357.JPG

Les jours suivants seront d’un autre genre. En effet, l’armée (rappelons que nous sommes dans un paradis socialiste) met son véto aux permis pourtant accordés par le Ministère du Tourisme. C’en est fini de nos espoirs d’accéder au karst montagneux du Xieng Khouang! Il faut dire que des incidents ont toujours lieu dans la région malgré la fin du conflit, il y a 40 ans. En effet, non loin de là se trouvait une des plus importantes bases de la CIA, Long Tien, qui a abrité jusqu’à 20000 soldats US. Les villages du coin, plus ou moins volontairement, ont donc ravitaillé tout ce beau monde, ce que le pouvoir entend toujours leur faire chèrement payer aujourd’hui. Mais, voilà, il s’agit de rudes membres du peuple Hmong qui continuent à se rebiffer. L’une ou l’autre rafale d’AK47 n’est jamais exclue.

Bon, nous, le paradis socialiste, on s’en tape un peu (beaucoup en fait), et donc, il nous fallait un plan B. Nous avons donc retraversé, toujours en bus, le Nord du pays pour rejoindre Oudam Xay, chef lieu de la province du même nom. Nouvelles négociations et nous tombons, cette fois, sur des gens ouverts qui ont bien compris qu’il était temps de laisser un peu tomber Marx et Lénine pour s’ouvrir au monde.

DSCN2398.JPG

Le jour même, après un ravitaillement express au marché le plus proche, nous débarquons dans le petit village de Ban Chomg Ong, à 2h de piste de la capitale provinciale. Je vous passe les détails, pour le moment du moins, mais, en une bonne semaine, nous avons exploré et topographié + /- 7kms de cavités de toutes tailles dont la plus grande dépassait le km.

L’ambiance dans les petits villages perdus dans la forêt est vraiment un des points forts des expés ici. Cette fois, nous étions accueillis par des membres de l’ethnie Khamu. Formidable, comme toujours ! Bouquet final, nous traversons le massif de part en part en parcourant, de la perte à la résurgence, une imposante rivière souterraine.

Hier soir, réveillon sous les étoiles autour d’un feu de camp. Au menu : soupe, légumes et riz gluant. Ni entrée, ni désert, mais quelques bières et du vin de riz (ne pas mélanger). Nous poursuivrons demain après un passage en ville, aujourd’hui, en camion benne, pour recharger les batteries et faire quelques courses.

Team:

Allemagne: Michael Laumanns (coordinateurr), Carsten Ebenau, Helmut Steiner, Dominik Fröhlich

Russie: Yulia Chistyakova, Irina Ermakova

USA: Terry Bolger

DSCN2340.JPG

Belgique: Marc Vandermeulen

 

 

Marc

17/12/2014

Northern Luzon International Caving Expedition - Philippines 2015

La date du départ approche et nous sommes tous très pressés de nous retrouver là-bas.

Depuis l’information postée ici le 18 septembre 2014, si les dates, notre mission et les objectifs n’ont pas changé, pas mal de choses ont favorablement évolué suite aux excellents contacts que nous avons trouvé sur place grâce à Nancy.

Notre expé a à présent un nom de baptême « officiel » “Northern Luzon International Caving Expedition - Philippines 2015” qui tient mieux compte des zones que nous explorerons.

 

Une équipe remaniée

Les participants ayant tous réservé leurs billets d’avion, l’équipe complète et définitive se compose des deux membres du GIPS : Jean-Pierre Bartholeyns et Marc Vandermeulen, de trois allemands : Michael Laumanns, Helmut Steiner et Dominik Fröhlich, de deux américains : Nancy Pistole et Matt Oliphant, d’un Suisse : Roman Hapka, de deux libanais : Chadi Chaker et Joey Abou Jaoude.

 

Finalement où?

Cette expédition menée en collaboration avec les autorités locales coordonnera le travail, les recherches d’une équipe de spéléologues réellement internationale et des groupes de spéléos locaux.

 

Deux zones nous ont été attribuées un peu plus au Nord que ce que nous avions initialement pensé mais elles semblent plus intéressantes.

Le début de l’expédition se déroulera dans une zone montagneuse appelée «Kalinga» dans le centre-nord de Luzon. Cette zone est située dans la commune de Balbalan et fait partie du Parc national Balbalasang-Balaban. C’est une nouvelle région karstique intacte avec de nombreuses grottes. Les autorités locales sont très enthousiastes à l'idée d’accueillir une équipe internationale pour explorer des grottes vierges. Notre expédition est donc invitée à y aller !

 

PH1.jpg

 

Pour la seconde partie nous nous rendrons sur la côte Nord de l’île de Luzon dans la province de Cagayan. Un rapide regard sur Google Maps a révélé un grand nombre de karst à pitons au Sud, Sud-Est et Est à seulement une distance de 2-4 km de la ville de Santa Teresita. D’après la littérature disponible rien n'y a été topographié. Cette grande région karstique intacte semble donc être un endroit très prometteur pour l'exploration!

 

PH2.jpg

 

Les sponsors

L’expédition déjà soutenue par la

PH3.png   Fédération Spéléologique Européenne (FSE)  - http://www.eurospeleo.eu/fr/

 

L’est maintenant aussi par la

PH4.png National Speleological Society

 

Elles est organisée sous le patronage de la COMEX de l'

PH5.png Union Belge de Spéléologie

 

Pour le vécu…

 

Encore un peu de patience mais c’est bien évidemment ici que vous l‘apprendrez presque en direct  début janvier … si nous trouvons une connection Internet.

Jean-Pierre.

22/09/2014

Expédition Siebenhengste du 10 au 14 septembre 2014

sieben 04.JPGNous étions 3 pour cette dernière expé 2014 aux Sieben, Claude, Boul et votre serviteur. Contrairement aux autres équipes montées sur le massif cet été, nous avons bénéficié d’une météo très convenable qui nous a permis de remplir tous nos objectifs, avec des succès divers, il est vrai. Nous avons même pu monter au refuge de nuit, sous la pleine lune, dans la foulée de la route, si bien que nous sommes opérationnels dès le 11 au matin.

La principale cible de cette sortie était le Z48, trou marqué dans les années 80 et jamais vraiment complètement exploré depuis suite aux cavalcades interminables dans le réseau qu’avait provoqué l’ouverture du Z49 peu de temps après. Le Z48, sis très au Nord et à Ouest du lapiaz, est parfaitement situé pour donner accès à des parties vierges du réseau.

sieben 03.JPG

Nous avions repris intérêt pour cette entrée potentielle, il y a 3 hivers, en constatant qu’il s’agissait d’un important trou souffleur. Revu l’été suivant, un encourageant courant d’air confirmait notre bonne impression. Dans la bible du réseau, pas, ou si peu, de traces de cette cavité. Nous nous y sommes donc attaqués en 2012. Rapidement, un P18 et plusieurs ressauts avaient été descendus. Les volumes se révélaient rapidement importants, à part quelques bouts de méandres inconfortables entrecoupant la progression. Claude et Aymeric buttaient alors, au dernier soir du dernier jour de l’expé, sur une étroiture peu engageante à agrandir absolument.

 

Malheureusement, deux blessures consécutives empêchaient Claude de venir finir le boulot et nous ne voulions pas repartir sans lui. C’est donc la semaine dernière seulement que nous avons pu revenir nous frotter à l’obstacle. Après quelques tentatives infructueuses et de longues minutes de burinage, je passe l’obstacle et… m’arrête dans une petite salle ronde que prolonge un méandre parfaitement impénétrable sans travaux pharaoniques. Pas de chance ! Nous remontons en topographiant et déséquipant la cavité.

seiben 01.JPGLes jours suivants, nous reprenons le travail de prospection dans la zone de la Grande Faille et celle du Z47. Parallèlement, nous explorons 6 trous souffleurs marqués au GPS lors des hivers 2010, 2011 et 2014 et non encore tentés. Un seul permet tous les espoirs et il est désormais répertorié comme Z915. Une désobstruction y est entamée et, après une demi-journée de travail, il ne reste que 50 cm de faille à élargir avec vue sur un beau puits d’au moins 10m !

Un autre trou vierge est découvert par Boul lors d’une prospection effectuée sur base d’une photo satellite, mais le temps nous a manqué pour descendre le P10 d’entrée !Nous complétons le travail en marquant la Rivière de Glace (Z95) et en mettant à jour de nombreuses fiches de la bible en y ajoutant coordonnées GPS, descriptions ou croquis.

sieben 02.JPG

Enfin, nous effectuons quelques réparations au chalet et une grosse corvée bois grâce à la tronçonneuse que nous avons emportée.

Le dernier soir, nous rêvons, sous les étoiles et réchauffés par une belle flambée, à de futures explorations.

 

Marc 

Expédition internationale « Northern Laos » décembre 2014

Perte de la Nam Lone.JPGVous lirez, dans le prochain n° de la revue « Regards », le compte rendu complet de notre expédition de l’hiver dernier au Nord Laos. En résumé : 13 km de topographies, dont 10 km de premières, et de nombreuses cavités à peine effleurées ! Les réseaux explorés étaient souvent vastes et richement concrétionnés comme c’est généralement le cas en zone tropicale. Dire que nous nous en sommes pris pleins les yeux relèverait de l’euphémisme !

Vu le succès de cette expé, nous remettons le couvert en décembre prochain,

Laos 2014 (10).JPG

A nouveau, une dizaine de spéléos, allemands, russes, américains et belge se donneront rendez-vous au Laos pour explorer le vaste karst tropical de la région. Ce sera, cette fois, la province de Xieng Khouang, qui sera notre objectif. Il s’agit d’une zone totalement vierge d’exploration spéléo pour laquelle nous venons d’obtenir la toute première autorisation des autorités pour une expédition de ce style.

Il faudra, bien sûr, faire face à différents défis dont les uxo’s (unexploded ordnances) ne sont pas le moindre. En effet, le Laos a servi, pendant presque 30 ans de 1945 à 1975, de base de repli ou de plateforme logistique à toutes sortes de mouvements ; notamment, aux troupes conjointes nord vietnamiennes et du Pathet Lao. En réponse, dans le cadre de la guerre qu'ils mènaient alors au Vietnam, les USA bombardèrent copieusement le pays. On évalue le volume total à plus de 2 millions de tonnes de bombes larguées. Le pays détient le triste record du pays le plus bombardé par habitant : 500kg de bombes par tête ! Aujourd’hui, 50 ans après, la guerre tue toujours une personne par jour et deux tiers du pays restent affectés par les bombes et autres munitions non explosées.

laos 04.jpg

Mais, comme ce fut le cas lors de notre dernière expédition, nous pourrons, sans aucun doute, compter sur l’aide, et les précieuses informations, de la population locale qui s’est toujours montrée sympathique, accueillante et enthousiaste pour nos explorations.

Personnellement, mon expédition au Laos de l’hiver dernier m’a profondément marqué. J’ai découvert une région et une population captivantes et accueillantes. 

Vers Tham Sop Koup.JPG

Aussi, lorsque ce nouveau projet a pris forme, j’ai décidé d’abandonner, pour 3 mois, mes activités professionnelles afin de participer tant à l’expé Northern Laos qu’à celle qui la suivra, aux Philippines, autre pays envoûtant où j’avais conduit une expé en 2011. Choisir était impossible et partir est devenu un besoin.

Je serai, cette fois, le seul belge de l'expé, mais comptez sur moi pour défendre la réputation du GIPS !

 

Marc Vandermeulen

 

Photos :Irina Ermakova 

18/09/2014

EXPEDITION AUX PHILIPPINES

Au GIPS, la participation à des expéditions d’exploration s’enchaîne, en France, en Suisse, en Macédoine ou encore dans des pays plus lointains, plus exotiques...

Après leur participation à l’expédition internationale au Laos en 2014 (voir comptes-rendus ci-dessous), deux membres du GIPS, Jean-Pierre Bartholeyns et Marc Vandermeulen participeront en janvier 2015 à une expédition internationale aux Philippines.

 

Notre mission

La mission de l’équipe de cette expédition sera de concentrer ses efforts  sur un certain nombre de grottes et de zones karstiques qui semblent avoir un potentiel évident vu les vastes grottes connues de par les informations trouvées dans la littérature et sur Internet mais où étonnamment aucune documentation réelle et cartographie n’existent jusqu'à présent.   La coopération sera recherchée avec la Philippines Speleological Society (PSS) ainsi qu'avec les clubs locaux de spéléologie. Comme d'habitude, le travail de terrain sera réalisé dans le respect de l'éthique d'exploration de l’UIS et de la FSE. 

 

Les trois zones cibles situées sur Luzon,  la principale île des Philippines, (voir carte ci-dessous) ont été choisies sur base des

La coopération sera recherchée avec la Philippines Speleological Society (PSS) ainsi qu'avec les clubs locaux de spéléologie travaillant dans les domaines respectifs. Comme d'habitude, le travail de terrain est prévu pour être réalisé en coopération selon l'éthique d'exploration de l’UIS et de la FSE.

Lion-Alayan_Cave.jpg

 

Nos objectifs

Cette expédition menée en collaboration avec les autorités locales coordonnera le travail, les recherches d’une équipe internationale de spéléologues spécialement réunis pour prospecter, localiser, explorer, décrire, photographier, étudier et topographier les grottes et les rivières souterraines déjà connues et signalées dans la littérature ou sur Internet. Des objectifs restés donc ouverts et non topographiés ainsi que celles qui seront découvertes dans la Province de Luzon aux Philippines grâce aux indications des populations locales qui seront découvertes sur l’île de Luzon aux Philippines par la même occasion intégrées et initiées aux recherches.

 

Quand?

L’expédition débutera le 3 janvier 2015 et s’étendra jusqu’au 30 janvier 2015.

 

Où?

La cible principale se situe sur l'île de Luzon dans le triangle entre les villes Alaminos, Bani, et Mabini dans la province de Pangasinan où une seule équipe britannique (dirigé par Martin Foakes) est passée autour de 1995, a visité Cacubangan Cave (~ 3 km de long, croquis publié) et a obtenu de nombreux conseils sur d'autres grottes (cercle bleu).

La Lion-Alayan Cave (Province de Nueva Vizcaya) que l'on dit être la «cinquième plus longue grotte des Philippines" (grotte connue mais non cartographiée!), est sur la liste des objectifs (cercle jaune).

Le troisième objectif possible est la grotte Basilen (Province de Quezon, Pagbilao Grande île) décrite par Strinati & Aellen en 2009, et longue, dit-on, de plus de 4 km (cercle rouge).

 



Philippines.jpg

 

Publication et la diffusion des résultats du projet

Les résultats du projet seront publiés en français dans "Regards", la publication de l'Union Belge de Spéléologie, en anglais dans le «Berliner Höhlenkundliche Berichte" (Allemagne) ainsi que dans d'autres revues nationales et internationales de spéléologie. Les sponsors seront mentionnés dans toutes nos publications.

Nous présenterons les résultats de l’expé à la "Journées de l'explo» (BE) et aussi souvent que possible. Il vous sera possible de suivre notre aventure aux Philippines sur le blog du GIPS et via Facebook.

 

Les participants

Participants du GIPS : Jean-Pierre Bartholeyns (BEL), Marc Vandermeulen (BEL), membres du GIPS

Participants étrangers : Yulia Chistyakova (RUS), Irina Ermakova (RUS), Dominik Fröhlich (DEU), Sharareh Ghazy (IRN) Michael Laumanns (DEU), Johannes Lundberg (SWE), Matt Oliphant (USA), Nancy Pistole (USA), Manuela Scheurer (SWE), Helmut Steiner (DEU).

 

Nos sponsors

Tous nos remerciements à :

sponsor.png   Fédération Spéléologique Européenne (FSE)  - http://www.eurospeleo.eu/fr/

 

La suite de l’aventure…

C’est bien évidemment ici que vous la connaîtrez et presque en direct…

Rendez-vous début janvier! 

09/09/2014

Réunion Topo 08/09/2014

P1050393Web.jpgP1050391Web.jpgUne réunion topo a été organisée ce 08/09/2014 pour rassembler nos souvenirs, faire le point des dossiers archivés et à archiver mais aussi pour mettre Paul Anciaux qui a accepté de reprendre ce flambeau, au courant des possibilités du programme Topo Robot et de nos habitudes d'archivage et de transmission des informations au sein de la HRH - Hohlenforsher Region Hogant.

J-P Bartholeyns

12/08/2014

Expé Nains du 06 au 10/08/2014

xp nains 02.jpgxp nains 03.jpgNotre montée au chalet avait un double objectif : y apporter le nouveau poêle acquis sur Internet cet hiver et retaper le mur du chalet, à gauche de la porte cette fois.

Comme c’est devenu une tradition, nous profitons de cette expé estivale, pour faire découvrir aux plus jeunes, les joies et beautés des expés aux Sieben. Avaient répondu présent : Nathan (5), Noah (10), Basil (12) et Théo (14).

xp nains 05.jpg

Nous arrivons au refuge qui le 6 matin, après une nuit au fenil, qui en soirée, après un départ tardif. Comme on annonçait grand beau, nous profitions de la journée du vendredi pour tous aller au Niederhorn via le sommet du Gemmenalp.

Au retour, Ron et moi déposons les enfants au refuge pour redescendre aux voitures chercher 2 tronçons du poêle et préparer les autres portages. Laurent, quant à lui, en termine en douceur avec Nathan et se charge d’une corvée « eau ». Le tout s’achève sous l’orage, après une superbe journée. Le samedi matin, tout le monde redescend à Barenei pour une nouvelle séance de portage : les 3 derniers morceaux du poêle et un sac de 25 kg de sable.

xp nains 01.jpg

xp nains 04.jpg

L’après-midi, nous démontons totalement le mur à gauche de la porte et le reconstruisons en choisissant les meilleures pierres disponibles. Pendant le chantier, les enfants sont chargés de ramener un complément de sable extrait d’une carrière toute proche. Après 3 bonnes heures de ce travail collectif, le chalet est comme neuf. Nous terminons la journée avec une petite corvée bois en triant casseroles et boîtes afin de redescendre tout ce qui n’est plus utile ou en état. Nous prenons également les mesures pour la pose du poêle lors de l’expé de septembre.

Le feu de camp du soir, sous une magnifique pleine lune, mettra un point final joyeux à ce chouette et productif séjour.

Marc

Ardèche du 19 au 27/07/2014

ardèche 04.jpgardèche 01.jpgMalheureusement, la météo désastreuse du début d’été a provoqué l’annulation de notre expé à la source de Gorgazzo en Italie. Dès lors, David, Roger (SSN) et moi, nous nous sommes rabattus sur l’Ardèche afin de ne pas prester inactifs et de faire quelques séances de photos.

 

Au départ de Bourg-Saint-Andéol, nous avons plongé 3 sites : le Goul de la Tannerie, le Goul du Pont et la Marnade. C’est principalement le Goul du Pont qui a retenu notre attention vu les conditions de plongée exceptionnelles sur ce site précis.

ardèche 03.jpg

 

Nous y avons effectué une demi-douzaine de plongées entre – 50 et -133m dont 3 séances de photos. A noter que je pense que ce sont les premières photos de ce sites réalisées dans la galerie à -80 et dans le puits qui va de -80 à -104m. 

ardèche 02.jpg

David en profite d’ailleurs pour effectuer sa première plongée à plus de 100m tandis que Roger a pu vaincre le signe indien qui lui avait interdit l’entrée de la source il y a quelques années déjà.

 

Bilan, un séjour sympa, malgré les orages et une mini-tornade (2 morts !) et de magnifiques photos. Espérons que l’étiage d’hiver nous permettra de prolonger l’exploration de Gorgazzo.

 

Marc

31/07/2014

Expé "d'été" au Sieben du 7 au 11juillet 2014

P1040935.JPGIl n'a pas arrêté de pleuvoir. Entre le lundi soir et le jeudi soir, le seau vide posé devant la porte débordait. C'est dire qu'il est tombé plus de 32cm d'eau! Lac dans le wagenmoos, cascades et rivières partout en surface et bien évidemment certitude de crue importante sous terre.

Malgré cela Francis Spinoy et J-Pierre Bartholeyns ont fait de la prospection en combinaison et sous leur parapluie. Une fois de plus, la "lunette de WC" est restée introuvable!

JPB

12/03/2014

Expé hiver du 20 au 23/02/2014

1920202_616293071775820_1896913719_n.jpg

Nous étions 5 pour une courte expé d'hiver à Oberberg. Le but de ce déplacement était double: finir de prospecter la zone du Z48 et ravitailler le chalet, notamment en bois. Deux désistements rendirent illusoire une descente dans le réseau.

Parallèlement à cela, il fallait aussi évaluer les travaux à réaliser cet été: remplacement du poèle et recimentage du mur à gauche de la porte. 

Aucun nouveau trou souffleur ne sera découvert dans la zone convoitée malgré une prospection facilitée par une superbe météo. 

1970542_616293205109140_2038080573_n.jpg

Le Z48 reste donc un de nos derniers espoirs de rejoindre les extrêmes amonts du réseau sans passer par le bivouac du Branleur. 

Deux expés, au moins, seront donc mises sur cet objectif cette saison.

1902767_616621611742966_501449180_n.jpg

Coté chalet, 2 ou 3 jours de travail semblent nécessaires. Impossible de remettre à l'an prochain ces travaux vu l'état du mur. Juillet et août seront donc axés sur cet objectif également prioritaire.

 

A suivre ...à Pâques!

 

Marc

28/01/2014

Expé Northern Laos 2014, second et dernier round

Nous avons consacré 3 jours à diverses cavités proches de Ban Long Euad, un village l'ethnie Hmong à 1h de route de Xam Neua. Nous y avons d'abord topographié 3 grottes connues des habitants dont une a servi d'abri à des combattants Vietnamiens pendant le dernier conflit. Pas mal d'explosifs dans cette cavité, attention où on met les pieds! Nous avons ensuite entrepris deux rivières souterraines, affluents probables d’un même réseau. 

Irina (176).jpg

Là, les villageois ne mettent pas les pieds du tout car ils semblent ne pas apprécier l'eau froide (18°c). Espérant rejoindre un collecteur unique, nous  avons simultanément entamé, en petites équipes, 3 pertes actives (en saison des pluies) et qui semblent toutes être des amonts du même réseau. En une descente, Jean-Pierre et moi avons reconnu la principale cavité, la perte de Tham Nam Toc, jusqu'à -50 à environs 250m du P20 d'entrée. Puis, Helmut s'étant blessé à la main en tombant lors d'une marche d'approche, nous avons dû redescendre en ville pour lui trouver un docteur (le chaman local ne semblait pas lui convenir, Dieu sait pourquoi).

Le lendemain, retour dans Tham Nam Toc pour une journée difficile. Combat ardu: puits, traversée aérienne, laminoire à 45°, désobs... On s'est donné à fond pour finir gazés dans une poche de CO2 après 2 heures de progression. Le collecteur n'était pas par là (ou il y a un siphon plus loin?). Je suis sorti totalement essoufflé de la dernière étroiture verticale du fond. Endroit à éviter. DSCN0864.JPGOn repart alors depuis la base du P20 d'entrée et... on trouve un autre actif descendant. On le suit sur 80m avec une belle pente à 25° et on butte sur une étroiture dans les blocs. Je creuse et on passe! Arrêt un peu plus loin, au sommet dans P5 en cloche, dans un beau méandre tout propre. On topographie le tout et on ressort en déséquipant. La suite l'an prochain car il faudra spitter dans la roche en place et la trousse à Spits est restée au camp de base. On termine la journée dans la perte fossile sur l'autre versant du vallon sec. Un beau P30 et un méandre fossile de 10m de haut, qui, malheureusement, butte sur du concrétionnement. On joue du marteau, mais on ne réussi qu'à ajouter une petite salle à nouveau sans issue évidente.
De retour en ville, nous retrouvons Helmut. Il est allé à l'hôpital se faire retirer le morceau de bois qui restait encore dans sa main (anesthésie en option paraît-il).

Déjà, nous pensons à l'expé 2015! Nous avons passé les 2 jours suivants à prospecter différents villages, aux confins du Laos, près de la frontière vietnamienne et aux environs du village de Ban Nam Y (le long de la rivière du même nom). Bon, et bien, va falloir revenir: on a mis la main sur 2 nouveaux réseaux "clé sur porte": pertes, résurgences, puits sur le chemin... De quoi meubler au moins 10 jours d'expé. Au passage, nous avons topographié quelques cavités connues de gens du cru pour compléter l'importante base de données du "Northern Laos European Cave Project". Nous en sommes à 9173m de topo.

 

Puis, nouveau passage en ville pour soigner quelques bobos. Après, nous partons vers Phonsavanh, dans la province de Xieng Khouang, afin de prendre des contacts et de visiter la Plaine des Jarres et l'un ou l'autre site mégalithique. Dépôt des cordes chez un ami et dernière réunions avec les autorités et retour vers Vientiane où nous retrouvons nos amis américains qui ont travaillé du coté de Luang Prabang dans la province du même nom( nous étions plus au Nord dans la province d’Houaphanh).

DSCN0910.JPG

Total de l’expé ? Plus de 13 kms de topographies (dont 75% de premières), plusieurs cavités à peines entrevues dont deux belles rivières, deux régions vierges repérées. Bref, vous l’avez compris, nous remettrons le couvert en 2015 !

A suivre !  Marc.

Team:


D: Michael Laumanns (coordinator), Carsten Ebenau, Helmut Steiner

Ru: Yulia Chistyakova, Irina Ermakova

USA: Terry Bolger, Matt Oliphant, Nancy Pistole, Angela Morgan

B: Jean-Pierre Bartholeyns , Marc Vandermeulen

Photos ici : http://www.flickr.com/photos/20146835@N05/sets/7215764013...

 

16/01/2014

Laos: Raid sur Vieng Xay

Trip de 2 jours à Vieng Xay, berceau du parti Pathet Lao (le PC local).

Expé Laos - Vieng Xay (6).JPG

Dans cette région, durant la période troublée qui a précédé l'indépendance, les révolutionnaires ont vécu dans 200 grottes et abris souterrains pour échapper aux bombardements des B52 de l'Oncle Sam. Nous avons visité et topographié (en accord avec les autorités locales), une demi-douzaine de ces abris qui sont bien dissimulés dans la végétation pour la plupart. 1km de topo assez troublante...

http://www.flickr.com/photos/20146835@N05/sets/7215763975...

Marc