15/02/2016

NLICEP 2016 : Début des activités

P1090520web.jpgLe 05/02/2016 nous accueillons à l’aéroport de Tuguegarao Carsten Ebenau (GER), Chadi Chakker et Ronald Sultanem (LEB). Nous chargeons le "jeepney", une jeep très long châssis, véhicule typique aux Philippines pour le transport en commun, avec tous les bagages et des provisions pour une semaine.

Nous sommes ensuite accueillis par l’Office du tourisme qui nous a préparé un agréable et sympathique lunch.

Après 35 km de route en gravier où seules les très fortes montées et descentes sont bétonnées (Ce n’est que presqu’à la fin du trajet que nous comprendrons pourquoi.), nous atteignons le «baranguy» (village) qui nous servira de camp de base.  Nous avons dû descendre du bus pour le pousser. C’est vrai que ses pneus qui n’avaient plus de bande d’accroche étaient un peu lisses… et ce n’est pas la saison des pluies !

P1090530web.JPGRapide installation dans la maison du Captain (Bourgmestre) de Nanguilatang où deux cuisinières prépareront nos repas du matin et soir.

Répartition des équipes et des objectifs.

Deux équipes topo indépendantes de deux spéléos auxquelles s’est joint un membre du SMOC attaquent une entrée verticale qui nous est indiquée comme l’entrée d’un grand réseau Odessa-Tumbali exploré en 1992 par les anglais… Ils y retournent le lendemain et après avoir tenté toutes les petites escalades, rampings et étroitures reviennent dépités. Même si ils y ont atteint une rivière de 2-3m de large sur 2 à 6 m de haut, l’amont et l’aval sans continuation ne totalisent que 508m.

Jean-Pierre constitue une troisième équipe avec quelques volontaires du SMOC qui souhaitent s’initier à la topo souterraine. Ils topographient un total de 240m dans les quatre petites grittes visitées. Avec certains les mêmes et d’autres, ils topographient le lendemain 498m dans quatre autres grottes. Ils ont le plaisir de mettre les pieds dans le collecteur du massif. C’est une rivière de 6 à 8m de large sur 5-7m de haut où coule une rivière d’un mètre de profondeur au fond très boueux dans lequel on s’enfonce de 20 à 80cm.

P1090558web.jpg

Pendant ce temps-là les autres membres du SMOC interrogent les locaux et font du repérage de surface.

Au total de nos deux premiers jours nous avons topographié 1402m. Et ce n’est qu’un début car notre équipe est bien soudée et hyper motivée.

 

Légende des photos

Le « jeepney » chargé est sur le départ

Problème sur la route

Creusement, à la machette, à quelques 300m de l’entrée d’un chenal de 12 cm de profondeur dans un gour pour faire baisser d’autant le niveau le niveau du plan d’eau en amont pour faciliter la progression.

 

Jean-Pierre

Les commentaires sont fermés.