05/01/2015

Expé Northern Laos Karst Project décembre 2014 – Janvier 2015. Premières nouvelles du front

DSCN2429.JPGAprès des mois de préparation, l’expé dans la province du Xieng Khouang (Nord du Laos) a officiellement débuté le 19 décembre, avec l’arrivée des participants à Ventiane, la capitale. Nous démarrons de là pour rejoindre, en 16h de bus, par une abominable route de montagne, notre base avancée de Phonsavang, à quelques encablures de la célèbre Plaines des Jarres. Le lendemain, nous sommes opérationnels, enfin presque, car il reste à faire confirmer les permis obtenus de haute lutte cet hiver. En effet, dans ce paradis socialiste, aucune vraie liberté, comme il se doit.

Nous commençons cependant, en douce, les explos dès le jour suivant. Rapidement, nous dénichons 2 belles grottes fossiles et une vaste perte, Tham Nam, en jungle qui totaliseront 1km de topo. Nous visitons aussi une intéressante grotte-temple abritant un imposant Boudha doré. Comme souvent ici, les entrées de grottes ont aussi servi d’abris aux habitants victimes des bombardements assez excessifs de l’Oncle Sam (500 kg de bombes par habitant). Ainsi, l’entrée de Tham Nam est parsemée d’obus de mortiers rouillés, tandis que Tham Hong Mow a servi d’hôpital de campagne et renferme des montagnes de flapules de médicaments vides.

DSCN2357.JPG

Les jours suivants seront d’un autre genre. En effet, l’armée (rappelons que nous sommes dans un paradis socialiste) met son véto aux permis pourtant accordés par le Ministère du Tourisme. C’en est fini de nos espoirs d’accéder au karst montagneux du Xieng Khouang! Il faut dire que des incidents ont toujours lieu dans la région malgré la fin du conflit, il y a 40 ans. En effet, non loin de là se trouvait une des plus importantes bases de la CIA, Long Tien, qui a abrité jusqu’à 20000 soldats US. Les villages du coin, plus ou moins volontairement, ont donc ravitaillé tout ce beau monde, ce que le pouvoir entend toujours leur faire chèrement payer aujourd’hui. Mais, voilà, il s’agit de rudes membres du peuple Hmong qui continuent à se rebiffer. L’une ou l’autre rafale d’AK47 n’est jamais exclue.

Bon, nous, le paradis socialiste, on s’en tape un peu (beaucoup en fait), et donc, il nous fallait un plan B. Nous avons donc retraversé, toujours en bus, le Nord du pays pour rejoindre Oudam Xay, chef lieu de la province du même nom. Nouvelles négociations et nous tombons, cette fois, sur des gens ouverts qui ont bien compris qu’il était temps de laisser un peu tomber Marx et Lénine pour s’ouvrir au monde.

DSCN2398.JPG

Le jour même, après un ravitaillement express au marché le plus proche, nous débarquons dans le petit village de Ban Chomg Ong, à 2h de piste de la capitale provinciale. Je vous passe les détails, pour le moment du moins, mais, en une bonne semaine, nous avons exploré et topographié + /- 7kms de cavités de toutes tailles dont la plus grande dépassait le km.

L’ambiance dans les petits villages perdus dans la forêt est vraiment un des points forts des expés ici. Cette fois, nous étions accueillis par des membres de l’ethnie Khamu. Formidable, comme toujours ! Bouquet final, nous traversons le massif de part en part en parcourant, de la perte à la résurgence, une imposante rivière souterraine.

Hier soir, réveillon sous les étoiles autour d’un feu de camp. Au menu : soupe, légumes et riz gluant. Ni entrée, ni désert, mais quelques bières et du vin de riz (ne pas mélanger). Nous poursuivrons demain après un passage en ville, aujourd’hui, en camion benne, pour recharger les batteries et faire quelques courses.

Team:

Allemagne: Michael Laumanns (coordinateurr), Carsten Ebenau, Helmut Steiner, Dominik Fröhlich

Russie: Yulia Chistyakova, Irina Ermakova

USA: Terry Bolger

DSCN2340.JPG

Belgique: Marc Vandermeulen

 

 

Marc

Les commentaires sont fermés.