22/12/2014

Sortie au Nou Maulin ce dimanche 21 décembre,…

Après quelques inscriptions de dernière minute, nous étions finalement 10 à participer à notre sortie improvisée de ce dimanche 21 décembre.  Comme la plupart des participants avaient déjà fait l’Eglise et l’Haquin, nous avions opté pour le Nou Maulin. Thomas et Claude encadraient, aidés par Ron.

La rivière ayant débordé quelques jours avant notre visite, nous avons bien vérifié les conditions météo, avons jeté un œil sur la grille pour la sortie et testé la sortie de secours supérieure.  RAS.

Le temps d’équiper les participants de faire les vérifications d’usage, nous descendons, assez tardivement, par l’entrée supérieure.  Tout le monde était emballé par cette sortie un peu plus technique que les grottes déjà visitées.  Mais à 10, tout prend beaucoup plus de temps,…

Cheminement classique à partir des « Tuyaux », descente en rappel, passage par le « Gruyère 1 », pique-nique dans la grande salle supérieure, rappel et fractionnés vers le fond,...

IMG-20141223-00064.jpg

C’est là que cela se corse.  Le grand puits est déséquipé comme d’habitude car nous n’avons aucune raison de croire  que la sortie classique, via le « Bénitier », est complètement noyée.  C’est pourtant le cas et nous nous en apercevrons trop tard. Demi-tour forcé donc ! Nous perdons alors beaucoup de temps à chercher un autre accès à l’issue traditionnelle.  Nous faisons diverses tentatives dans le « Gruyère 2 », mais rebroussons chemin car c’est un peu trop physique pour nos encadrés.  Thomas, qui, en bon plongeur, adore se mouiller fait une tentative dans la voûte mouillante, mais la sortie normale siphonne définitivement. Tentative de varappe dans le puits, mais mieux vaut ne pas prendre de risques inconsidérés. A part que certains ont un peu froid ou sont peu inquiets, tout le monde va bien.

Nous décidons enfin de forcer le « Gruyère 2 » à trois, par un chemin que nous ne connaissons pas.  Ron nous soutient psychologiquement et nous permet de rayonner en reconnaissance dans les blocs. Nous retrouvons le sourire lorsque nous reconnaissons enfin la grande salle :).

Descente en rappel, jonction avec le reste de l’équipe qui est maintenant rassurée,..  Nous les remontons nos guidés par mouflage pour éviter les pertes de temps liées à l'utilisation du « Jumar ».

Comme le temps a bien passé, les épouses, ex-épouses et,… se sont inquiétées, à juste titre,… L’une a prévenu le spéléo club de Rochefort vers 18h00, l’autre, les équipiers du GIPS.   Nos amis de Rochefort viennent en reconnaissance à deux vers 19h00, mettant en pré-alerte spéléo-secours.  

Lorsque nous commençons les premières sorties, nous faisons jonction avec la reccee de Rochefort qui nous aident à sortir le gros des troupes.  Ron, deux enfants et moi sortons rapidement pour rassurer les familles en passant divers coups de fils,…

20h34, la pré-alerte est officiellement levée.  

Trop tard : Dans le même temps, les Gipsiens solidaires se sont déjà mobilisés.  Malgré qu’on les prévienne que le groupe est en train de sortir, ils sont déjà en route de Bruxelles, Ophain et Fraiture, veulent nous prêter main forte et nous soutenir, au moins moralement.  Boul arrive le premier, Céline et Aymeric arrivent ensuite, suivis de Jack et Marco. J’en ai la larme à l’œil de voir cette bonne fraternité chère à notre club :).

Une fois tout le monde dehors, la bonne humeur règne au milieu des voitures éparses. Les bonnes histoires se racontent sans fin et tout le monde se félicite,…  Nous ne sommes pourtant pas trop fiers.

Une belle leçon d’humilité pour Thomas et moi.  Nous avons, ainsi que tout le groupe, gardé notre sang froid et avons pris le temps de réfléchir à la meilleure solution sans prendre de risques inutiles.  Cela a payé car nous commencions à sortir les premiers lorsque que nous avons fait jonction avec les « secours ».  

Bel exercice de mobilisation rapide pour le GIPS. Nous allons revoir notre procédure de mobilisation interne pour que cela fonctionne aussi bien à prochaine fois.

Toutes nos excuses pour nos guidés qui ont passé plus de temps que prévu sous terre.

Merci à nos 2 collègues de Rochefort, à la pré-alerte spéléo-secours efficace et à nos Gipsiens pour leur mobilisation rapide.

 

Claude et Thomas

Les commentaires sont fermés.