22/09/2014

Expédition Siebenhengste du 10 au 14 septembre 2014

sieben 04.JPGNous étions 3 pour cette dernière expé 2014 aux Sieben, Claude, Boul et votre serviteur. Contrairement aux autres équipes montées sur le massif cet été, nous avons bénéficié d’une météo très convenable qui nous a permis de remplir tous nos objectifs, avec des succès divers, il est vrai. Nous avons même pu monter au refuge de nuit, sous la pleine lune, dans la foulée de la route, si bien que nous sommes opérationnels dès le 11 au matin.

La principale cible de cette sortie était le Z48, trou marqué dans les années 80 et jamais vraiment complètement exploré depuis suite aux cavalcades interminables dans le réseau qu’avait provoqué l’ouverture du Z49 peu de temps après. Le Z48, sis très au Nord et à Ouest du lapiaz, est parfaitement situé pour donner accès à des parties vierges du réseau.

sieben 03.JPG

Nous avions repris intérêt pour cette entrée potentielle, il y a 3 hivers, en constatant qu’il s’agissait d’un important trou souffleur. Revu l’été suivant, un encourageant courant d’air confirmait notre bonne impression. Dans la bible du réseau, pas, ou si peu, de traces de cette cavité. Nous nous y sommes donc attaqués en 2012. Rapidement, un P18 et plusieurs ressauts avaient été descendus. Les volumes se révélaient rapidement importants, à part quelques bouts de méandres inconfortables entrecoupant la progression. Claude et Aymeric buttaient alors, au dernier soir du dernier jour de l’expé, sur une étroiture peu engageante à agrandir absolument.

 

Malheureusement, deux blessures consécutives empêchaient Claude de venir finir le boulot et nous ne voulions pas repartir sans lui. C’est donc la semaine dernière seulement que nous avons pu revenir nous frotter à l’obstacle. Après quelques tentatives infructueuses et de longues minutes de burinage, je passe l’obstacle et… m’arrête dans une petite salle ronde que prolonge un méandre parfaitement impénétrable sans travaux pharaoniques. Pas de chance ! Nous remontons en topographiant et déséquipant la cavité.

seiben 01.JPGLes jours suivants, nous reprenons le travail de prospection dans la zone de la Grande Faille et celle du Z47. Parallèlement, nous explorons 6 trous souffleurs marqués au GPS lors des hivers 2010, 2011 et 2014 et non encore tentés. Un seul permet tous les espoirs et il est désormais répertorié comme Z915. Une désobstruction y est entamée et, après une demi-journée de travail, il ne reste que 50 cm de faille à élargir avec vue sur un beau puits d’au moins 10m !

Un autre trou vierge est découvert par Boul lors d’une prospection effectuée sur base d’une photo satellite, mais le temps nous a manqué pour descendre le P10 d’entrée !Nous complétons le travail en marquant la Rivière de Glace (Z95) et en mettant à jour de nombreuses fiches de la bible en y ajoutant coordonnées GPS, descriptions ou croquis.

sieben 02.JPG

Enfin, nous effectuons quelques réparations au chalet et une grosse corvée bois grâce à la tronçonneuse que nous avons emportée.

Le dernier soir, nous rêvons, sous les étoiles et réchauffés par une belle flambée, à de futures explorations.

 

Marc 

Les commentaires sont fermés.