29/04/2013

Expé au Boulidou de Poussarou (Hérault - France) du 20 au 27/04/2013

Nous étions 4 Belges à être venus consommer quelques bouteilles... d'hélium dans le Minervois. La cuvée s'annonçait bonne car notre objectif, le Boulidou de Poussarou, n'avait plus été réellement exploré depuis plus de 20 ans.

 

poussarou coupe.gifLe terminus se situait à 150m de l'entrée, par -68m de profondeur.

 

La source étant sise au fond de profondes gorges et il a donc fallut, d'abord, porter tout notre matériel imposant au bord de l'eau.

 

Frank Vasseur (voir nos expés en Macédoine) disait du site: " La source débute par un laminoir (2 x 0,8m) long de 4m. La vasque est modeste: un seul plongeur peut y tenir. Une galerie chaotique, au sol jonché de blocs entre lesquels il faut se faufiler, inaugure les vingt premiers mètres, plutôt étroits, avec une hauteur avoisinant 1 mètre. A 10m du départ, un élargissement en rive droite marque un net changement de direction, combiné à un abaissement de la voute. Par une étroiture, on débouche dans une galerie plus vaste (2x3m, dont le sol est recouvert de blocs, galets et sable très fin par endroits. A 48m de la mise à l'eau, la pente s’accentue, alors que le sol devient limoneux, bordé de talus d'argile molle (on imagine l'effet au retour...). A 112m (-35) un élargissement conséquent domine un superbe puits. Son ampleur et la propreté de ses parois, affectées de cannelures d’érosion, contrastent avec la galerie qui y conduit. De forme lenticulaire (aligné sur faille?), il fait parfois 2x8m et plonge verticalement à  –60 par gradins successifs. A –67, les dimensions se restreignent, la galerie est plus haute que large, un magnifique bloc de marbre blanc est enchassé dans le sable. Un talus sableux, affecté de ripple-marks, converge vers un boyau d’où provient le courant".

 

Vincent revient de pointe.jpgCe boyau était notre grâal.

 

La première récolte fut prometteuse! Nous avons pu franchir cet obstacle sélectif.

 

Après la lucarne à -69m vinrent rapidement 25m de première jusqu'à la base d'un puits remontant. Je ne vous dis pas l'ambiance!

 

Le gd puits vu de -38.jpgHélas, la suite s'est avérée moins facile et moins sympa... Arrêt dans une faille remontante, à -60m... Ca devient trop étroit pour passer. On a tout essayé: en dorsal, en "sidemount", etc.

Ensuite, photos  et cinéma. On a, à tout hasard, été jeter un oeil dans le puits jonctionnant avec le puits principal, sans succès. Puis, deséquipement, portage et retour.

 

Une bien sympathique expé dans un siphon à recommander.
Encore merci à la Commission Explo de l'UBS pour son soutien.

Michel revient du puits parallèle.jpgA+!

 

Vincent Bouckaert

Michel Pauwels
Roger Cossemyns
Marc Vandermeulen

 

 

Qqs photos:

 

http://www.flickr.com/photos/20146835@N05/sets/72157633309132473/

 

Les commentaires sont fermés.