16/04/2013

Haquin 14 Mars 2013

haquin 1.jpgSortie pour l’anniversaire de Jeremy, organisé par sa maman −  Carine – dont nous saluons non plus le courage, mais la témérité !

En effet, il en faut pour s’attaquer à ce genre d’aventure : embarquer – et accompagner (maman, prends-en de la graine !) − 12 jeunes de 11-12 ans pour un anniversaire sous terre. A nouveau, ceci est une preuve, s’il en fallait encore, que la frontière entre génie et folie s’avère bien mince. haquin 2.jpg

haquin 3.jpgReprenons depuis le début : RDV devant chez maman à 09h30 avec les bétaillères pour embarquer les mômes. Comme par hasard, on m’a refilé les 4 filles. Arrivée à 10h45 avec un mal au crâne… On équipe tout le monde et on les embarque : en colonne et au pas, c’est vrai quoi ! On va quand même pas se laisser marcher sur les pieds non de non ! … Sur les pieds p'tet pas non, mais sur le reste, ah pardon !

haquin 4.jpgOn instruit tout le monde sur l’historique de la cavité, les règles de sécurité et le respect du calme afin de préserver notre sérénité intérieure. Cette dernière consigne n’a pas du être perçue à sa juste importance…

On a fait un très beau petit (grand) tour avec gâteau, bougie, boissons à gogo, orchestre, chorale, batraciens (grenouille cavernicole) et tout le toutim. On aura vu quelques scènes amusantes de bain de boue, de Marc avec ce qui apparait très clairement comme une pointure 38 imprimée sur son visage (les peintures de guerre ?), d’un prêtre qui a donné sa messe en fond de trou (encore un ?)…

haquin 5.jpgTous les enfants se sont visiblement bien amusés et avaient l’air bien contents… de retrouver la sortie ! Bref dans mon wagon, c’était plus calme au retour qu’à l’aller (au contraire de chez Carine, à qui j’ai très judicieusement refilé la quote-part féminine de l’équipe afin qu’elle puisse, elle aussi, profiter au mieux de ces conversations fort à propos…).

Encore une belle sortie donc, riche en émotion (les larmes de joie qui coulaient sur les joues de Jeremy lorsqu’il vit le magnifique gâteau …) et en réflexion (« dis M'sieur, va falloir remonter après ? » - non, non, y'a un ascenseur!).

haquin 6.jpgUne observation scientifique de la plus haute importance également : c’est officiel, les sismographes d’Uccle on enregistré des vibrations correspondant après analyse approfondie à des voix/cris d’enfants … Record battu du plus haut taux de décibels jamais enregistré sous terre : du coup on a laissé tomber les dB et on est passés tout de suite à l’échelle de Richter, plus adaptée.

Bon … on recommence pour l’anniversaire d’Arthur en Juillet ? ;-)

A+

Thomas

 

Les commentaires sont fermés.